"Get information and do business"
:Follow us
Follow us on Facebook Follow us on Twitter Follow us on Linkedin Follow us on Google+

Tunisie: Le biogaz à IFAT ENTSORGA 2012

Chronologie: 6 mai 2012 à 10 mai 2012
Source: IFAT Entsorga
Pays:

Groupes cibles:
  • B2B
  • B2C
  • B2P
  • P2P

Genres d´évènement:
  • Fair
Publié par

IFAT ENTSORGA, le Salon leader mondial de la gestion de l'eau, des eaux usées, des déchets et des matières premières secondaires, se tient du 7 au 11 mai 2012 au Nouveau Parc des Expositions de Munich. La dernière édition du plus important salon au monde dédié aux innovations et aux prestations de services du domaine de la gestion de l'eau, des eaux usées, des déchets et des matières premières secondaires comptait 2 730 exposants de 49 nationalités et 109 589 visiteurs originaires de 186 pays. Les chiffres sont contrôlés par la société d'expertise comptable indépendante Ernst & Young pour le compte de la société de contrôle facultatif de chiffres de salons et expositions (FKM).

La branche du biogaz est en plein essor dans le monde entier, de même que les technologies et les services correspondants. IFAT ENTSORGA 2012, le Salon leader mondial de la gestion de l'eau, des eaux usées, des déchets et des matières premières secondaires, offrira du 7 au 11 mai 2012 aux exposants et aux visiteurs venus du monde entier la plate-forme qu'il leur faut pour découvrir en live les nouveautés de la branche du biogaz et pour nouer des contacts.

Avec environ 1 000 nouvelles installations implantées en Allemagne en 2010, le bilan de la branche du biogaz est tout aussi positif qu'en 2009. Rien que l'année dernière, ce segment a enregistré un chiffre d'affaires de 4,7 milliards d'euros. Mais les fabricants allemands d'installations de biogaz réalisent encore environ 80 % de leur chiffre d'affaires sur le marché intérieur, même si les exportations jouent un rôle croissant dans l'évolution de leur entreprise. Selon une étude de l'institut d'études de marché trend:research, le nombre des installations de biogaz dans les 16 pays européens considérés passera d'ici 2020 à plus de 16 000, ce qui représente plus du double du chiffre actuel. De plus en plus de pays remplissent les conditions nécessaires à une croissance rapide de la branche du biogaz à l'intérieur de leurs frontières: le système déjà expérimenté en Allemagne, qui consiste en un taux de rémunération fixe pour l'électricité provenant d'énergies renouvelables et injectée dans le réseau de distribution, s'implante progressivement dans toute l'Europe. D'après les indications fournies par les analystes de trend:research, c'est l'Italie qui, avec l'Allemagne, propose actuellement les taux de rémunération les plus intéressants, créant ainsi les conditions d'un développement du marché supérieur à la moyenne européenne. D'autres nations lui emboîtent le pas. C'est ainsi que la Grande-Bretagne, un pays plutôt libéral, a mis en place l'an dernier un tarif d'achat pour l'électricité produite de façon décentralisée à partir de fermentation anaérobie et en prévoit un autre en avril 2011 pour la production de chaleur à partir de biogaz et de biomasse.

Si l'on cherche de vastes et nouveaux marchés susceptibles de connaître une croissance rapide, il faut, selon une étude réalisée conjointement par la société de conseil ecoprog et l'institut Fraunhofer pour les techniques environnementales, de sécurité et énergétiques, aller voir surtout du côté de l'Europe de l'Est, par exemple en République tchèque, en Slovaquie et en Hongrie. «Sur les marchés traditionnels comme l'Allemagne, l'Italie ou l'Autriche, les sites les plus avantageux seront progressivement occupés», explique Mathias Zuber d'ecoprog. «C'est pourquoi dans ces pays la construction d'installations neuves sera en léger recul au cours des prochaines années. Ces tendances à la baisse pourront toutefois, du moins en partie, être compensées par des investissements de remplacement dans les installations déjà existantes, ce que l'on appelle le repowering.»

Cependant, l'utilisation de biogaz est aussi en hausse en dehors de l'Europe, par exemple au Mexique, où le gouvernement a subventionné l'installation de 305 usines de biogaz au cours des quatre dernières années, et ce pour un volume de 17,7 millions d'euros. Selon les données fournies par la société allemande de développement économique Germany Trade & Invest, le nombre d'installations doit doubler d'ici l'année prochaine. Le ministère mexicain de l'Agriculture a débloqué à cet effet près de 33 millions d'euros de subventions.

Israël veut également promouvoir les énergies renouvelables. L'autorité israélienne de surveillance de l'électricité envisage d'autoriser, d'ici 2017 au plus tard, des installations anaérobies de biogaz présentant une capacité totale installée de 160 mégawatts. Les investisseurs qui obtiennent une licence de production d'électricité se voient accorder pour une durée de 20 ans un tarif d'achat fixé pour l'instant à l'équivalent de 12 centimes du kilowattheure. Le tarif sera réactualisé chaque année pendant toute la durée de la licence.

L'industrialisation croissante du secteur agricole dans beaucoup de pays en voie de développement et de pays émergents ouvre également des perspectives intéressantes pour la branche du biogaz. Afin d'intégrer encore davantage les entreprises privées à la création et à l'extension de systèmes énergétiques durables dans les pays partenaires de l'aide au développement pratiquée par l'Allemagne, l'Union professionnelle 'Biogaz' et la Société allemande de coopération internationale ont signé à la fin du mois de janvier de cette année un accord de coopération. «Les entreprises allemandes de pointe en matière de technologie sont un moteur pour la construction de systèmes énergétiques modernes et porteurs dans les pays en voie de développement et les pays émergents, où s'ouvrent en même temps pour elles de nouveaux marchés. En coopérant, on peut garantir que les pays en voie de développement profitent eux aussi des expériences les plus récentes réalisées sur le marché allemand du biogaz», a souligné Dr. Claudius da Costa Gomez, directeur général de l'Union professionnelle 'Biogaz'. Comme au cours des dernières années, ladite Union professionnelle organisera également un stand collectif dans le cadre d'IFAT ENTSORGA 2012.

Plus ample information: www.ifat.de




Products

Fermer x

This site in other countries