"Get information and do business"
:Follow us
Follow us on Facebook Follow us on Twitter Follow us on Linkedin Follow us on Google+

Tunisie : 80 000 mètres carrés de capteurs solaires par mois

Published at: 21 nov. 2010
Source: AfricanManager
Chaînes:
Pays:

Étiquettes:
Publié par

La technologie du chauffage solaire est une solution qui pourrait répondre aux besoins des consommateurs tunisiens. Sa diffusion reste rentable pour la collectivité, compte tenu des cours mondiaux des combustibles conventionnels et des perspectives de leur évolution. Conscient de ces enjeux, l'État tunisien a décidé de mettre en place un programme ambitieux de développement pérenne de la filière du chauffe-eau solaire en Tunisie. Il s'agit du programme PROSOL. Moncef Njeimi, le directeur du Programme fait le point, dans un entretien à Africain Manager, sur  son état d'avancement

Voudriez-vous nous présenter le programme PRSOL ?


Le programme Prosol a été mis en place en 2005. Ce programme est basé sur 3 composantes essentielles :
- Un cadre réglementaire concrétisé par la loi n°72  publiée en 2004 puis amendée et actualisée par la loi du 9/02/09.
- Un cadre incitatif, à travers la création du  fonds national de la maîtrise de l'énergie en 2005 qui permet d'octroyer les primes pour les différentes actions et les différents programmes de maîtrise de l'énergie y compris les chauffe-eaux solaires dans le secteur résidentiel, tertiaire et industriel.
- Un cadre institutionnel adéquat permettant de gérer ce programme PROSOL, à savoir l'ANME, la STEG, les fournisseurs et la banque.
Pour le cadre institutionnel, l'ANME est le responsable du programme alors que  la Steg garantit le recouvrement des crédits octroyés par la banque au client ayant acquis un chauffe-eau solaire.


S'agissant du secteur résidentiel, pouvez vous nous parler des acquis réalisés ?


Pratiquement, on a réalisé les objectifs annuels fixés par le programme durant la période 2005 jusqu'à 2009. C'est la preuve que, depuis 2008, on réalise annuellement 80000 mètres carrés de capteurs solaires. Jusqu'à 2009, on a concrétisé au total 400 mille mètres carrés des chauffe-eau solaires qui  ont été installés. Pour 2010, l'objectif est de réaliser 80000 mètres carrés. Actuellement, et jusqu'à fin octobre 2010, on a réalisé 70 mille mètres carrés, soit 87% de l'objectif fixé pour cette année.


A noter que le point fort de programme PROSOL est que tous les bénéficiaires abonnés à la Steg ont le droit à un crédit qui sera remboursé sur la facture de cette dernière en  s'étalant sur une période de 5 ans, et ce, en plus de la subvention octroyée par l'Etat qui est de 200 DT pour un chauffe-eau solaire dont la surface du capteur est comprise entre 1et 3 m² et 400 DT pour un chauffe-eau solaire dont la surface du capteur solaire est comprise entre 3 et 7 m². Dans ces conditions, certains clients peuvent avoir un chauffe-eau solaire sans payer aucun millime au départ sauf les frais de gestion du dossier.
S'agissant de la procédure administrative, il suffit de signer un contrat d'adhésion au programme PROSOL et de souscription à un crédit bancaire ; ce faisant,  le client aura son chauffe-eau solaire installé dans son foyer. Le reste de la procédure administrative sera pris en charge par l'ANME, la STEG, la banque et le fournisseur.


L'autre avantage, c'est que les fournisseurs dont le  nombre augmente chaque année pour atteindre 45 actuellement dont 8 fabricants,  seront payés régulièrement de la totalité des subventions et des crédits des chauffe- eau solaires installés mensuellement dans le cadre du programme PROSOL dans des délais fixes ne dépassant pas les deux mois après le dépôt des dossiers.
Sur un autre plan, l'installation de ces chauffe- eau solaires par des petites sociétés réparties sur tous le territoire tunisien permet de générer de l'emploi sachant que leur nombre s'élève à 1000 actuellement et qui ne cesse d'augmenter au fur et à mesure de l'avancement du programme.
Faut-il signaler que la mise en place du programme du Prosol a permis de générer environ 6000 postes d'emplois. Ce nombre ne cesse de s'accroître progressivement.


Les objectifs de programme Prosol résidentiel ?


Les objectifs fixés par le  programme présidentiel 2009-2014 est d'atteindre 750 mille mètres carrés à l'horizon 2014. Entre autres, le programme PROSOL accorde actuellement une importance particulière à la qualité des installations, la qualité des équipements et le service après vente.
Dans ce contexte, et pour la qualité des installations, on a mis en place un programme QUALISOL visant la garantie de la qualité des installations. C'est un programme de qualification des installateurs qui sont appelés à respecter une charte QUALISOL en se conformant aux critères et aux normes lors de l'installation des chauffe-eau solaires. A ce propos, l'ANME, en collaboration avec la Chambre Syndicale des Energies Renouvelables est en train de mener une action de formation pour 500 installateurs.
Concernant le service après vente, l'ANME en collaboration avec la profession est en train de mettre en place un mécanisme de maintenance pour lequel les fournisseurs doivent s'engager à accorder une garantie totale du bon fonctionnement du chauffe- eau solaire pour une période de 5 année renouvelables moyennant un contrat de maintenance entre le fournisseur et le client.;  
Pour ce qui est de  la qualité des chauffe-eau solaires, il y a un laboratoire en Tunisie dédié pour le test des chauffe- eau solaires qui est en train de s'équiper des instruments de mesure nécessaires ayant pour objectif de tester l'efficacité et les performances thermiques et mécaniques des chauffe-eaux solaires. Entre autres, l'ANME, en collaboration avec les partenaires tels que  l'INNORPI, le CTMCCV, le CETIME, le TUNAC est en train de mener un travail ayant pour objectif d'aboutir à la certification des chauffe- eau solaires permettant de rassurer les clients que ces chauffe- eau solaires sont conformes aux normes en vigueur.


Pouvez-vous nous donner un aperçu sur le programme tertiaire ?

Il est utile de rappeler avant tout qu'on a commencé ce programme en 2008. Un mécanisme de financement a été mis en place. On a fixé une procédure pour la réalisation des installations solaires de petite et de grande taille dans le secteur tertiaire. Il s'agit de  renforcer la présence de toutes les parties concernées pour assurer la bonne installation. Il y a des bureaux d'études qui sont de l'ordre de 20, 3 bureaux de contrôle et 12 entreprises d'installation qui sont actuellement actives dans ce domaine.
L'objectif à l'horizon 2016 est de réaliser 30 mille mètres carrés des chauffe-eau solaires dans ce secteur. Les premières réalisations se sont effectuées en 2009. Dans cette optique, on peut dire qu'il y a des niches prioritaires. Il s'agit de secteur hôtelier, les piscines municipales, les bains maures et les foyers universitaires privés.
S'agissant des acquis réalisés, on peut noter que 5300 mètres carrés des chauffe-eau solaires ont été installés jusqu'à fin octobre 2010.
D'autre part, 51 hôtels ont adhéré à ce programme dont 12 hôtels ont réalisé leurs installations solaires collectives et 17 hôtels sont en cours d'installation. D'autre part, 120 établissements de service du secteur tertiaire ont concrétisé aussi des installations thermiques de moins de 30 mètres carrés.


L'accent se focaliserait sur le secteur hôtelier malgré l'existence d'autres secteurs très importants ou on peut utiliser cette technologie ?


Le secteur hôtelier a un grand potentiel. Mais cela n'empêche pas de s'intéresser à d'autres domaines. La preuve en est  qu'on va coopérer avec le ministère de la Jeunesse où va réaliser l'installation de 14 piscines municipales. On est en train de négocier aussi avec la chambre syndicale des bains maures pour la convaincre de l'utilité des chauffe-eaux solaires.


Si on parle du secteur industriel ?


Pour le secteur industriel, on va promouvoir l'utilisation des chauffe-eaux solaires dans ce secteur notamment dans l'industrie de l'agroalimentaire, l'industrie de textile. Rappelons que ce programme a été initié au début de cette année avec une étude sur le  potentiel d'integration du solaire auprès de 80 établissements industriels. On a remarqué que 60% d'entre eux sont intéressés par le solaire.
Le but est de réaliser des projets de démonstration. D'ailleurs, 3 projets pilotes vont être réalisés à la faveur d'une coopération tuniso_italienne. Après la mise en place de ces projets de démonstration, il va y avoir la mise en place d'un mécanisme de financement et d'un cadre institutionnel adéquat comme on l'a fait lors du montage du programme PROSOL.
Le but recherché est de réaliser 30 mille mètres carrés à l'horizon 2016.


Wiem Thebti

Get market info about
Do business in
You want to read more about other markets?

Please choose the country you are interested in:




Products

Fermer x

This site in other countries